Vous êtes ici : Accueil » À propos

À propos


Plate-forme du forum d’IZORANE n’Agadir

Depuis la catastrophe du 29 février 1960 ; notre ville a été reconstruite dans son espace urbain (ville de la Renaissance), les traumatismes des sinistrés ont été plus au moins oubliés, cicatrisés, toutefois, son passé, son patrimoine, ses anciens habitants ont été occultés, parfois marginalisés dans l’élaboration du devenir de cette ville urbanistiquement et socio- culturellement. Et combien de fois n’a-t-on pas entendu ou lu -arbitrairement – qu’Agadir est sans passé voire même sans âme !!? Nous rétorquons avec vigueur et fierté que l’âme et l’histoire d’une ville ne se résume pas ; ou ne se réduit pas en bâtiments et en matériaux… Certes, Agadir a été gravement endommagée lors du séisme de la nuit du 2 Ramadan 1380, mais son passé, son histoire et sa mémoire sont vécus et portés par ses enfants (femmes & hommes) et par leurs descendances .C’est un précieux leg qu’aucun authentique Gadiri n’est prêt à céder… Le cinquantenaire de la tragédie est une opportunité de rappel d’émotions , de bilan que nous devons saisir pour se réconcilier enfin avec notre patrimoine et de reconstituer ce  » puzzle  » de notre mémoire collective, de la restaurer et de la sauvegarder au profit des gadiris, autant les résidents actuels que les membres de leur « diaspora  » à travers le monde. En cette occasion, nous affirmons que cette mémoire est un Bien National de tous nos concitoyens à travers le royaume , et de ceux – étrangers – qui ont vécu avec nous les terribles moments de ce grand drame ou de ceux qui nous ont manifesté leur élan d’humanisme et de solidarité envers les sinistrés du tremblement de terre : D’abord , les militaires des Forces Armées Royales et des nations amies qui ont participé aux actions de secours au lendemain de la catastrophe … Et, nous le rappellerons jamais assez qu’Agadir de la Renaissance est l’œuvre d’un élan de solidarité de Tous les marocains au lendemain du séisme; sans oublier l’aide internationale qui a été déterminante pour un état fraîchement indépendant et sans moyens… Désormais , notre devoir prioritaire en tant qu’  » héritiers légitimes  » est de préserver cette mémoire identitaire commune qui est notre spécificité et celle de notre ville, pas uniquement comme un patrimoine figé mais surtout comme référence- identitaire à valoriser, soit dans son aspect matériel ou dans les variantes immatérielles de notre cité et son arrière – pays environnant . Ainsi , après maturation de la prise de conscience collective, de l’urgence et de la motivation de concrétiser cet ambitieux et noble projet, individuellement ou collectivement, la tache première est de maintenir une Réflexion dynamique et Actions Globales sur cette fianalité et d’assurer les moyens de la réaliser à travers notre espace – Forum intitulé IZORANES n’Ogadir. Nous le voulons comme Espace de contacts, de dialogue et de coordination entre tous les anciens d’Agadir et de leurs associations sans aucune distinction quelconque , qui aura pour missions :
  1. Reconstituer et préserver la mémoire collective de la ville et de ses enfants.
  2. Valoriser le patrimoine culturel et matériel de la ville.
  3. Militer pour une reconsidération des sinistrés et de leurs descendances.
  4. Favoriser et intensifier rencontres entre les Anciens d’Agadir ici et d’ ailleurs par une commémoration annuelle en deux temps (2 Ramadan et 28/29 février) :

    Cette double commémoration a plusieurs objectifs :

    • Rendre hommage aux mémoires des martyrs de ce séisme, nationaux et étrangers.
    • Rendre hommage aux défunts Rois Mohamed V et Hassan II qui ont ordonné qu’Agadir renaisse de ses décombres.
    • Présenter une vive reconnaissance à la Nation marocaine pour sa solidarité durant la catastrophe et lors de la Reconstruction et saluer le soutien des autres nations.
    • Honorer le sens du sacrifice et de l’effort chez les Gadiris qui ont pu avec leur détermination et leur Foi, rebâtir une ville, symbole de la modernité urbaine.
    • Préserver le leg collectif et le patrimoine de cette ville martyre en revalorisant son potentiel.
    • Elargir la coopération aux villes ayant vécu le processus destruction – reconstruction,
    • dans le but d’échanges fructueux des expériences humaines et urbaines.
  5. Participer d’une manière concrète dans le projet de société de la ville en tant que partenaire, interlocuteur et /ou associé auprès des institutions élues ,des administrations et des associations et autres représentations de la société civile.
  6. Représenter la ville dans les évènements et auprès des institutions internationales relevant de la thématique de l’Identité, le Patrimoine et la Reconstruction.
Mes chers Frères (et, je mentionne que le forum doit être ouvert aussi aux Femmes) telles sont mes propositions-préoccupations (depuis une quinzaine d’années) que je veux partager avec vous en tant que fondateurs d’Izorane, surtout mes aînés qui détiennent beaucoup d’informations /d’idées et qui peuvent être un support – cadre valorisant les énergies que tout un chacun de Nous porte comme passion pour notre Terre natale et que nous souhaitons transmettre à nos descendances en particulier et aux Gadiris en général.

BAJALAT Mohammed
Le 27 Avril 2010 à 19H30